Agir pour la sécurité, prévenir la délinquance, Rive-de-Gier mobilisée.

Mercredi 6 mars, Rive-de-Gier a tenu la 4ème séance plénière de son Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD) en présence de tous les partenaires impliqués.

Mis en oeuvre en 2021 par la nouvelle municipalité et travaillant toute l’année en coordination, le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD) se réunit une fois par an en réunion plénière. Une réunion de travail présidée par le maire, qui réuni les nombreux partenaires qui travaillent tout au long de l’année en étroite collaboration sur les sujets de la sécurité et de la prévention de la délinquance. Cette année 2024, la plénière s’est tenu ce 6 mars à la Maison pour Tous.

« Agir pour la sécurité, prévenir la délinquance, nous mobilise chaque jour de notre mandat, a expliqué le maire de Rive-de-Gier Vincent Bony. Les Ripagériens et les Ripagériennes, les usagers de l’espace public communal ont droit à la sérénité, à l’assurance de pouvoir vivre sans autre limite que la liberté d’autrui, dans le respect de chacun et de chacune. Cet engagement est constant et nous relevons ce défi, cet enjeu avec nos moyens municipaux et avec la démarche partenariale qui nous réunit ce jour ».

Autour du premier magistrat de la Ville, le procureur de la République de Saint-Etienne, David Charmatz, Judicaële Ruby, directrice du cabinet du Préfet de la Loire, Jean Hayet, directeur départemental de la sécurité publique de la Loire, Alfred Lenglet, commissaire de la circonscription du Gier de la police nationale, Siham Labich, vice-présidente de Saint-Etienne Métropole (cohésion sociale et politique de la ville), et les nombreux partenaires de la ville intervenant sur le sujet (Saint-Etienne Métropole, Education nationale, STAS, SNCF, police, justice, pompiers, structures d’éducation populaire, bailleurs sociaux…).

Ridha Guichard, adjoint au maire en charge de la sécurité et la tranquillité publique et Laurent Gonzales, conseiller municipal délégué en charge du CLSPD et de la politique de la ville, ont abordé les différentes actions menées sur la commune en 2023 et dressé des perspectives de travail. Un travail et une implication de la Ville salués par l’ensemble des institutions et partenaires présents.

La discussion s’est ensuite poursuivie lors d’ateliers en petits groupes autour de questions plus précises. Une matinée de travail qui a permis un partage d’information et une réflexion collective afin de proposer des solutions concrètes face à ces enjeux cruciaux.

A LIRE : Retrouvez l’intégralité de la déclaration de Vincent Bony dans le « Document Utile » ci-joint

Revenir en haut de page